Comment financer un chalet au Québec?

Comment financer un chalet au Québec?

Si vous ressentez le besoin de vous éloigner du bruit de la grande ville et profiter de la nature, vous avez sûrement déjà réfléchi à l’achat d’un chalet. Et vous n’êtes pas le seul. Des milliers de Québécois réfléchissent à la même question chaque année.

Y réfléchir c’est facile, mais comment passer à l’action et acheter un chalet?

Voici toutes les étapes par lesquelles vous allez devoir passer pour financer et acquérir un chalet au Québec.

C’est quoi un chalet?

Avant tout, c’est quoi un chalet?

Un chalet est un type de propriété qui réfère (habituellement) à une petite propriété de style rural qui est situé dans la campagne. Même si le terme “chalet” n’implique pas nécessairement que la propriété est utilisée comme résidence secondaire, la grande majorité des Québécois utilisent ce terme pour désigner n’importe quelle résidence secondaire à la campagne souvent utilisée comme résidence de vacances.

À lire: Comment financer ses études?

Comment financer un chalet?

Voici les étapes que vous devez suivre pour financer un chalet.

Étape 1: Définissez vos besoins

Vous rêvez d’avoir un chalet. Mais avez vous aussi considéré vos autres besoins qui nécessitent d’une certaine somme monétaire?

Un chalet est, dans la plupart des cas, un gros achat qui va affecter votre situation financière. D’où l’importance de réfléchir à vos besoins futurs avant de tirer la gâchette sur l’achat du chalet. Par exemple, quand comptez-vous partir à votre retraite? Comptiez-vous avoir des enfants? Toutes ces questions financières (et bien d’autres) sont importantes à considérer avant de s’engager dans des paiements mensuels.

En gros, il est important de s’asseoir et réfléchir si un chalet est bel et bien une priorité financière pour vous.

À lire: Comment emprunter pour un duplex?

Étape 2: Préparez vos finances

Ensuite, nous vous conseillons fortement de faire un compte rendu de vos finances mensuelles pour évaluer le montant que vous êtes prêt à investir dans les paiements hypothécaires d’un chalet après toutes vos dépenses essentielles (donc votre hypothèque, vos remboursements de prêts, etc.).

De plus, il ne faut aussi pas oublier les coûts qui se rajouteront à votre budget une fois que vous achetez votre propriété secondaire. Voici quelques coûts à garder en tête:

  • Assurance habitation: L’assurance habitation est obligatoire pour tous les types de propriétés et votre chalet n’en fera pas exception. De plus, si vous ne comptez pas habiter à votre chalet à temps plein, soyez prêt à débourser un beaucoup plus gros montant sur cette assurance. Sans compter le fait que si votre nouvelle résidence se situe loin des services d’urgences (exemple: pompiers), vous allez payer encore plus. Finalement, n’oubliez pas non plus que si vous avez l’intention de louer votre chalet, vos assurances habitation seront encore plus élevées.
  • Eau: Tout dépendamment de la région dans laquelle vous comptez acheter votre chalet, vous allez aussi probablement avoir besoin de payer pour toutes votre utilisation de l’eau dans votre chalet. Si vous avez une fosse septique, vous allez aussi devoir prendre en compte le coût de maintenance de celle-ci.
  • Hydroéléctricité: Vous serez étonné à quel point votre facture d’hydroélectricité peut être élevée pour un chalet. En effet, surtout si vous achetez un chalet fait de matériaux plus vieux ou que celui-ci soit mal isolé, vous aurez besoin de beaucoup plus d’énergie pour entretenir la chaleur dans votre chalet.
  • Taxes municipales: Les taxes municipales varient considérablement d’une région à une autre entre autres à cause des différents services publics inclus (exemple: eau, etc.). Souvent les petites communautés se ramassent avec des taxes municipales un petit peu plus élevées que dans les coins avec une population plus condensée.
  • Maintenance: Il ne faut jamais oublier les coûts potentiels importants de la maintenance et de la rénovation de votre chalet. Que ce soit le maintien de la pelouse, de la piscine ou de la tuyauterie, il ne faut pas penser que le travail se termine après l’acquisition de votre chalet. Souvent, ce n’est que le début.
  • Taxe de bienvenue: La taxe de bienvenue est un coût important à ne pas oublier durant votre processus d’achat.
  • etc.

Une fois que c’est fait, vous allez pouvoir déterminer si vous avez réellement l’argent nécessaire pour vous permettre une résidence secondaire. Si après cette étape vous êtes toujours prêt à aller de l’avant avec votre projet, vous pouvez maintenant faire le processus pour vous faire préapprouver pour l’hypothèque.

Une chose importante à savoir sur les hypothèques de résidence secondaire est que la grande majorité des institutions financières vous demanderont une mise de fonds beaucoup plus importante que sur une résidence primaire. Des fois allant même jusqu’à 20% du coût total de la résidence.

À lire: Emprunter pour un mariage – Bonne idée ou pas?

Étape 3: Définissez vos besoins (une deuxième fois)

Une fois que vous êtes prêt à vous lancer dans le processus de recherche du chalet parfait pour vous, voici quelques points à considérer:

Bord de l’eau ou pas?

C’est une des plus grosses décisions qui aura un immense impact sur le montant que vous allez dépenser sur votre propriété secondaire.

Dans la grande majorité des cas, au Québec, tous les chalets qui sont sur le bord de l’eau ou qui ont un accès privé à l’eau sont exponentiellement plus dispendieux que les autres types chalets.

Si l’accès à l’eau et la vue sur l’eau ne sont pas une priorité pour vous, nous vous conseillons fortement d’éviter ce genre de propriétés pour économiser le plus possible. Cependant, historiquement, les propriétés avec accès ou vue sur l’eau ont vu une appréciation de prix beaucoup plus importante qui est difficile à ignorer même pour les personnes les plus indifférentes à l’eau.

À lire: C’est quoi un prêt personnel à versement constant?

Quelle taille choisir?

Ensuite, une autre question importante à se poser est la taille de la propriété que vous considérez acheter.

Ce n’est pas parce que vous avez 5 chambres dans votre résidence principale que vous devez nécessairement en avoir 5 dans votre résidence secondaire. Considérez toutes les possibilités et regardez les choses de façon rationnelle. Est-ce que vos adolescents vont vraiment être au chalet avec vous chaque fin de semaine? Avez-vous réellement besoin d’avoir une chambre par enfant? N’essayez pas de reproduire le même style de vie qu’à votre résidence principale (sauf si c’est absolument nécessaire bien sûr).

Ensuite, même si c’est indéniablement attrayant d’avoir un immense terrain à votre chalet, imaginez le temps que vous allez passer à l’entretenir? Est-ce que ça en vaut réellement la peine?

Étape 4: Partez à la recherche!

Maintenant que toutes les étapes pas intéressantes sont faites, il est temps de passer au juteux! Vous pouvez maintenant commencer à chercher un chalet qui convient à vos besoins avec ou sans l’aide d’un agent immobilier.

Avant de faire une offre, nous vous conseillons fortement de visiter la propriété. N’oubliez pas que les photos sont souvent trompeuses.

À lire: Financement dentaire avec un mauvais crédit? – C’est possible

Conclusion

Le financement d’un chalet est un sujet complexe qui, très probablement, vous demandera des heures de travail et de réflexion. Ne prenez jamais une aussi grosse décision financière à la légère et consultez un professionnel au besoin.

Si vous avez besoin d’aide de financement pour votre mise de fonds ou pour trouver la meilleure hypothèque pour votre situation financière, utilisez le comparateur gratuit suivant pour voir toutes les offres disponibles pour vous!


Merci d’avoir pris le temps de lire notre article sur le financement de chalet!

Si vous avez des questions ou une opinion, n’hésitez surtout pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Nous contacter

1010, Sainte-Catherine Ouest, Montréal, Qc

Nous contacter

Facebook

Attention: MeilleurPrêt.ca n’est pas un prêteur, mais plutôt un distributeur de contenu informatif lié aux prêts. Tous les prêteurs sur les multiples plateformes de comparaison que nous promouvons sont accrédités. De plus, MeilleurPrêt.ca n'est pas un site qui offre des conseils financiers. Si vous êtes à la recherche de conseils financiers, contactez un conseiller accrédité.

Nos partenaires sont des fournisseurs de services financiers qui respectent les lois et réglementations canadiennes sur les prêts et le recouvrement. La durée de prêts varie entre 4 mois et 60 mois (des fois plus) avec un APR/TAP qui varie entre 2,99% et 46,96%. Exemple: Un prêt de 1000$ payé mensuellement sur 7 mois avec un APR de 46,96%, le client paiera 133.96$ mensuellement jusqu'à un total de 1205.66$. Nos partenaires peuvent charger des frais administratifs, des frais de fonds insuffisants et utiliser une multitude de méthodes de recouvrement pour récupérer le solde restant de votre prêt en cas de défaut de paiement.